Hess Oil France

Hess Oil France prend acte de l’annonce dans la presse par le Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, au sujet des demandes de mutation de sept permis d’exploration opérés par Hess.

Hess Oil France est étonné par les intentions qui lui sont prêtées. Sur ces permis d’exploration, dont la validité a été confirmée suie à la loi Jacob, seules les techniques conventionnelles d’exploration ont été utilisées par Hess Oil France, sans dommage pour l’environnement et en pleine transparence avec les services de l’Etat et les collectivités locales concernées.

Nous restons dans l’attente de la décision formelle et motivée du Ministre.

Hess regrette l’intrusion sur le site de La Petite Brosse et travaille avec les autorités afin d’assurer la sécurité de tous


Les opérations de forage sont terminées sur le puits de La Petite Brosse, et le puits est en sécurité. Les travaux de préparation pour la démobilisation prochaine de l’appareil de forage sont en cours. Cependant le site reste un site industriel, présentant des risques pour les personnes non autorisées à s’y trouver.

Hess regrette l’intrusion qui a eu lieu ce dimanche matin, qui a mené à une interruption des travaux de démobilisation de l’appareil. Hess travaille avec les autorités afin que la sécurité de toutes les personnes sur le site soit constamment maintenue, et l’ordre rétabli dans le calme.

Droit de réponse au quotidien Libération


Courrier à l’attention de Nicolas Demorant, Directeur de la Publication de Libération

Monsieur,

Nous nous permettons de répondre à l’article « Pétrole de schiste : les compagnies guettent la faille » de M Geoffrey Livolsi, paru le 3 août 2013.
Le dernier paragraphe de cet article évoque de manière ambiguë une « confrontation » entre un « responsable » et une militante anti-schiste présente sur place. L’article sous-entend que ce ’responsable’ est un employé du groupe Hess. Nous tenons à préciser que la personne en question ne fait pas partie de la société Hess, mais d’une société travaillant pour Hess.
Si l’incident évoqué dans l’article est regrettable, il est attribuable à des circonstances exceptionnelles, et n’est en aucune manière représentatif des relations habituellement entretenues entre les sociétés travaillant pour Hess et les riverains concernés par les activités de Hess.
Hess Oil France est en permanence en contact avec tous ses collaborateurs et fournisseurs, afin d’assurer en priorité la sécurité des personnes et la protection de l’environnement.
Nous demandons la publication de cette note dans votre journal pour éviter toute confusion de vos lecteurs.

Hess Oil France répond à C dans l’air et regrette ne pas avoir été contacté par sa rédaction


Hess Oil France répond à C dans l’air, à la suite de la diffusion mardi 24 juillet 2012 de l’émission intitulée « Gaz, électricité : le coup de massue ».

La compagnie souhaite réaffirmer sa transparence et sa disposition pour répondre aux questions des journalistes.

 

  1. Concernant les projets de forage sur le permis dit « Château-Thierry » pour le deuxième semestre 2012 :Il n’est pas à ce jour planifié de mobiliser un appareil de forage sur les communes de Doue, Signy-Signets, Jouarre, Nonville, et Sourdun. Dans l’éventualité d’une telle planification, Hess Oil France travaillera avec les autorités locales compétentes et les mairies des communes concernées, en amont du projet, à l’information des riverains sur la nature, la durée et la date de commencement des travaux éventuels.
  2. Concernant l’accusation de pollution aux Etats-Unis :Les opérations de Hess couvrent 23 pays sur 6 continents. L’impact environnemental des activités de Hess, la gestion de cet impact, et la transparence sur sa performance environnementale, placent la compagnie au quatrième rang du classement mondial des 500 plus grandes compagnies internationales en matière environnementale (Enquête Newsweek d’Octobre 2011 sur la base de données quantitatives et qualitatives venant d’organismes de recherche environnementale internationaux).

    D’autre part Hess publie annuellement son rapport Développement Durable qui permet l’analyse des impacts sur la sante et l’environnement de ses activités.

    La référence dans le reportage à une pollution éventuelle liée aux activités de Hess aux Etats-Unis ne semble pas reposer sur une quantification raisonnée.

La France avait des idées… maintenant elle a aussi du pétrole


Plus de trente ans après avoir affirmé « on n’a pas de pétrole, mais on a des idées », la France, se découvre-t-elle enfin une source d’or noir ? Les groupes Total et Shell ont annoncé courant septembre que, pour la première fois, du pétrole avait été découvert au large de la Guyane française. Une nouvelle historique mais dont on ne connaît pas encore la portée, explique La Tribune dans un article intitulé Total associé à une découverte historique de pétrole en Guyane.